Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de J-F COUSTY

Le blog de J-F COUSTY

Randonnées pédestres, photo, vidéo, jardinage, bricolage.

Publié le par jfcousty

emmanuel-andertal.jpgEmmanuel Andertal se produisait hier soir à la salle des fêtes de Cenon-sur-Vienne.

Super spectacle.

Chanteur et guitariste, il retrace la carrière artistique de Jean Ferrat, La Montagne, Aimer à perdre la raison, Potemkine ... véritable documentaire dans lequel Emmanuel commente entre chaque chanson le parcours mouvementé, engagé et souvent censuré d’un artiste qui connaît le succès populaire depuis plus de quarante ans.

 

Extraits de presse :

Comment est née cette rencontre ? « En 1989, j'ai participé à un concours sur France 2, "Musique chance inter-challenge", présenté le dimanche après-midi par Guy Lux. Les téléspectateurs votaient et je gagnais de semaine en semaine ».

Il m'a présenté à Pascal Sevran et deux fois par mois, je venais chanter à "La chance aux chansons" des chansons de Jean Ferrat.

Quand l'émission s'est arrêtée en 2000, j'ai alors décidé de partir en spectacle, avec la vie et les chansons de Jean Ferrat. "Une vie qui s'est arrêtée en mars dernier.Ça ne sera plus jamais pareil, c'est une évidence. Sur scène, le public ne peut pas savoir ce que je ressens.

J'imagine que Jean me regarde d'ailleurs.

Depuis mars, c'est toujours complet dans les salles des fêtes, même si mon créneau, mon pain quotidien, ce sont les petites salles (bars et restaurants) de 50 à 100 personnes J'ai toujours été un chanteur de rue.

Il m'a suivi pendant dix ans, m'encadrait, me rassurait, me donnait son avis, ses conseils, il savait ce que je faisais. Il était un repère, une sécurité. Un homme discret, j'avais l'occasion de discuter avec lui, d'être en réunion de travail avec lui.

 

Voir les commentaires

Publié le par jfcousty

ToineUne très vieilles chanson connue dans tout le Limousin. Elle traite Dau uros (les heureux ) .

On n’en connaît pas l’original, mais seulement diverses versions transmises par la tradition orale. Pourtant, la chanson n’est pas très ancienne, puisque sa mélodie est de toute évidence celle de « Tout le long… sur le bord » publiée en 1917 (Darny et Guindani). Quant à son auteur, la tradition orale locale, encore elle, n’en a pas retenu le nom, mais on dit que Toine aurait réellement existé, qu’il chantait sur les foires des environs de Glandon en se présentant comme l’idiot de la famille alors que son frère était polytechnicien… Toute une recherche à faire, pour qui voudra s’y atteler !
Quoi qu’il en soit, la commune de Glandon lui a rendu hommage à sa façon 

 

 

 

 

 

Paroles:

La chanson de Toine

Vous allez dire en me voyant arriver               

 Quel est ce type-là et d'où qu'il est?

Pour vous messieurs, je suis intelligent

Pour vous mesdames très bon enfant.

Si je suis bête je n' en suis pas la cause

Je ne suis pas faiseur de prose

Mais pour mieux me présenter,

Je m'en vais me nommer       Refrain

 

A la maison j'ai quatre ou cinq moutons,

Une brebis, un petit cochon

Je leur donne du foin et moi j'en mange aussi

Tout ça, ça fait de l'économie

Je pais avec mes bêtes dans la bruyère

Tout en taquinant les bergères.

Et pour avoir mieux l'air d'un pastoureau,

Je leur chante bien haut         Refrain

 

Dans la région je suis partout connu

On me connait sans m'avoir vu.

Moi je connais M'sieur le maire de Quinsac

Et M'sieur le Curé de Coussac.

A Jumihlac on me connait très bien

Et à Payzac dans tous les coins

Mais tous les habitants de Glandon

me prennent pour un...          Refrain

 

Pardon Mesdames je m'en vais vous quitter

J'suis fatigué, je m'en vais me coucher

Je m'en vais prendre le tramway de Glandon

Pour retrouver mon petit cochon

Ainsi que ma brebis et mes cinq moutons

Et ma petite Fanchon

Si l'on vous dit : "Avez-vous vu c' lourdeau?"

Vous répondrez :"Oui, dans le dos !"

 

Refrain:

 

E io me pele Toine

E io sai de Liandou

Visatz si ai l'air crane

Ave mo cano e moun chapeu melou

E dins tout lou villatge disen que sai urou

E io me pele Toine e io sai de Liandou

 

Voir les commentaires

Publié le par jfcousty

La rue des Pérolles à Availles-en-Châtellerault.

D'où vient ce nom "Pérolles" ?

 

En limousin:

Le Chalard (Lu Chaslar en occitan) est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne et la région Limousin. Les habitants de la commune s'appellent les Peyrouliers, qui vient du mot                        « Pérolles », marmites de fonte que la forge du village fabriquait.



Il existe le café-restaurant "Le Pérolles" à Fribourg, le chemin des Pérolles à Veyrier-du-lac (74)



Et dans le Poitou ? Quelqu'un sait ?????

Voir les commentaires

Publié le par jfcousty

Couade.jpgLa couade dans le Limousin

Un sujet d'actualité puisque nous vivons depuis quelques années des périodes de grande sécheresse et qu'on nous demande d'économiser l'eau.

Quel rapport avec la couade ? « Couédo » en patois limousin

 

La couade est un objet domestique qu'on a utilisé depuis le Moyen-Age jusqu'au XXème siècle.

C'est une sorte de grosse louche en bois au manche percé sur toute sa longueur. Avant la venue de l'eau courante dans toutes les maisons, on utilisait la couade à la manière d'un robinet : on en emplissait le bol dans le seau que l'on avait tiré du puits, à la fontaine …

La couade était posée à l'horizontal sur le rebord du seau et laissait doucement s'écouler l'eau dans l'évier (l'aiguiera)

La couade servait autrefois à se laver les mains, à se laver le corps.

 

Dans le Poitou c'était une cassotte

Quel génial inventeur que celui de la couade et/ou de la cassotte ! Il suffisait de remplir cet ustensile en puisant dans le seau, de l’installer sur ce dernier et de laisser couler l’eau fraîche sur ses mains. Ou de l’élever au dessus de son visage pour boire à la régalade ! Le trop plein d’eau était reversé aussitôt dans le seau.

 

Extrait de:

http://chabatzdentrar.blog4ever.com/blog/lire-article-63466-286246-la_couade__lo_couedo_.html

 

Voir les commentaires

Publié le par jfcousty

fete-des-peres.jpgAutoritaire, protecteur, papa poule ou papa gâteau, tous les papas seront à l'honneur. Tout a commencé officiellement en 1909, dans la petite ville de Spokane aux Etats-Unis.

 

Qui l’aurait cru ! En France, ce n’est ni un maréchal ni un traité qui a lancé la première fête des pères. Il faut remercier Flaminaire, une marque bretonne de briquets, qui est à l’origine de la première journée pour les papas français.

Ce n’est qu’en 1952 que la fête des pères a été instaurée en France. Attention, on a bien dit instaurée car la fête des pères, contrairement à celle des mamans, n’a jamais été officialisée. Elle a pris sa place dans nos calendriers et nous la célébrons chaque année mais ce n’est pas une fête officielle. Souvent considérée comme une fête commerciale comme la fête des grands-mères, la fête des pères a du mal à prendre autant d’ampleur que la fête des mères.

La première fête des pères a donc été célébrée deux ans après l’officialisation de la fête des mères. En France, nous fêtons nos papas le troisième dimanche de juin.
La fête des pères est l’occasion d’offrir un cadeau à nos papas ou de passer un moment en famille pour les honorer.

Voir les commentaires

Publié le par jfcousty

Payzac-ecole.jpg

 

Payzac est situé entre Pompadour (Corrèze) et Lanouaille (Dordogne)

 

Présentation Démographique
A la croisée de deux régions, l'Aquitaine et le Limousin, de trois départements, la Dordogne, la Haute-Vienne et la Corrèze, PAYZAC avec ses 1060 habitants est la commune la plus peuplée du canton de Lanouaille.
A 350 mètres d'altitude, sur près de cinq mille hectares (troisième commune du département) la commune revendique sa double identité : Périgord et limousin.
    

Son Histoire

Connue sous le nom de Paysacum, les historiens atteste dès l'an 800 de l'existence d'une communauté religieuse et civile. Au fil des siècles, l'économie locale s'établira pour partir autour du bassin de l'Auvézère, rivière encaissée et généreuse. Une multitude de moulins, forges et papeteries y ponctuent le paysage depuis l'aube du XVIIème siècle.

 

Son Patrimoine
Payzac3.jpgUn effort important a été entrepris pour sauvegarder les témoignages d'un patrimoine multiple : la Papeterie de Vaux, le Pont Las Veyras, les Granges Ovalaires et l'Eglise Saint Sauveur sont autant de Monuments Historique classés ou inscrits. A l'heure du tourisme vert et des circuits de découverte, ils contribuent à valoriser l'ensemble de la région.

 Les papeteries de Vaux  appartiennent, depuis 1994, à la commune de Payzac, située en Dordogne septentrionale, aux confins du Limousin dans la vallée de l'Auvézère, sur le ruisseau des Belles Dames affluent de l'Auvézère à 1 km du bourg de Payzac.
     La papeterie de
Vaux-Malhervaux
est crée en 1861 sur l'emplacement de deux anciennes forges connues depuis le début du XVIIème siècle.
     A Malherbeaux est fabriquée la pâte à papier à partir de paille, laquelle est transformée en papier à Vaux. Après des périodes d'essor, de difficultés et d'adaptation, la papeterie cesse toute activité en 1968. Le site de Vaux, témoin de l'ère industrielle du siècle dernier, est en cours de valorisation,
est classée Monument Historique



Sentiers pédestres, découverte de l'Auvézère.

Les habitants de Payzac ont Jean Michel Lamassiaude pour maire

 

http://ecole.payzacsavignac.pagesperso-orange.fr/index.htm



Voir les commentaires

Publié le par jfcousty

Saint-Julien-le-Vendômois

Saint Julien se trouve sur le versant aquitain du Massif Central.
En limite de la commune passent les rivières Auvézère et Boucheuse
appartenant au bassin hydrographique de la Gironde.
Le climat est océanique et tempéré, il est caractérisé par son instabilité.
La "terre de Saint Julien" (diorite quartzique) possède deux particularités :
* TERRE A CUIRE, pour les tuiles, elle est encore utilisée de nos jours.
* TERRE PROPICE AUX HERBAGES, en effet, le sous sol peu perméables, car riche en argile, garde l'humidité. 
Sur le terrain, de nombreuses zones très humide, appelées "mouillères" peuvent permettre la création de point d'eau.
L'abondance de l'herbe et l'eau sont des conditions idéales pour les élevages bovin et ovin. 
Actuellement l'élevage bovin prédomine.

ALTITUDE :
La plus élevée : le PUY D'ALY 369m
La moins élevée : l'AUVEZERE 274m
Les départements voisins, DORDOGNE
(24) et HAUTE-VIENNE (87), se situent à moins de 10Km de Saint Julien.

 

Extrait de:

http://ppmlubersac.pagesperso-orange.fr/saintjulien/enter.htm  site à visiter



St Julien le VendômoisLE VIEUX TRAMAIL

En bois, à l'entrée du bourg, conservé intact, il servait à contenir et à ferrer les vaches qui labouraient et menaient les  tombereaux (charrettes à fumier).

 

 

Voir les commentaires

Publié le par jfcousty

Diapositive3 crLe travail est à la fois une nécessité et un devoir pour l'homme. Il lui permet de subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille, lui donne plasir et santé et ennoblit son existance.

L'oisiveté, au contraire, engendre la misère et est la mère de tous les vices.

"Celui qui ne fait rien n'est pas loin de mal faire"

Dans la société, toutes les professions n'offrent pas les mêmes avantages à ceux qui les exercent; mais toute occupation utile est honorable, et le devoir de chacun est de s'appliquer à la tâche qui lui est dévolue.

Le travail manuel ou intellectuel est un devoir pour l'homme. Le paresseux qui vit d'aumônes pert sa dignité d'homme; il est de plus une charge pour la société.

"L'homme qui travaille paye sa vie, le fénéant la vole"

 

Extrait de : "Le livre de morale" 1895 par Louis Boyer

Voir les commentaires

Publié le par jfcousty

Extrait du "Livre de morale" des écoles primaires par Louis BOYER

1895

 

L'enfant bien élevé

 

Politesse.jpgUne des premières qualités de l'enfant, c'est d'être poli, d'avoir de bonnes manières. On n'est d'avance prévenu en faveur de l'enfant bien élevé, tandis qu'un enfant impoli et grossier n'est aimé de personne.

Je serai donc poli à l'égard de tout le monde, avec mes supérieurs, mes égaux, mes inférieurs. Je le serai par mes paroles, par mes actes et par ma manière d'être.

Nous devons être polis avec tout le monde. Les bonnes manières sont la première marque de la politesse et de la bonne éducation; mais nos sentiments doivent répondre aux apparences; car la vraie politesse part du coeur; elle est toujours un signe de bienveillance, de bonté et de modestie.

"La politesse est à l'esprit

Ce que la grâce est au visage;

De la bonté du coeur elle est la douce image,

Et c'est la bonté qu'on chérit."

(Voltaire)

 

Voir les commentaires

Publié le par jfcousty

oeufs.jpgL'œuf de Pâques est un symbole chrétien, il est spécialement décoré, et est le plus souvent comestible, auquel cas il s'agit d'un œuf en sucre ou en chocolat, ou d'un œuf de poule cuit dur. En Belgique, comme en France, c'est un cadeau traditionnel offert le matin du dimanche de Pâques. En Angleterre ou aux États-Unis, le symbole de Pâques est un lapin.

En Alsace, en Allemagne, en Suisse et en Autriche, les œufs de Pâques sont apportés par le lièvre de Pâques (Osterhase). Il n'y a pas de cloches, très peu de poules mais beaucoup de lapins sous toutes les formes possibles et imaginables. Voici une des origines de cette légende :

Une vieille femme sans argent pour acheter des œufs pour ses petits enfants décide alors d'en peindre. Elle les cache dans son jardin. Elle appelle ensuite les enfants et les invite à chercher leurs surprises. Tout à coup, un lapin saute d'un petit nid de brindilles où étaient les œufs. Un enfant crie tout émerveillé : « Le lapin a laissé des œufs peints pour notre surprise de Pâques ! ».

La « chasse aux œufs » est une tradition ancienne. Certaines communes organisent des chasses aux œufs pour les adultes le week-end de Pâques : dans un espace limité (en général un bois), il faut découvrir le maximum d'œufs avant une heure donnée. Tous les œufs ne se valent pas, et certains permettent de gagner des lots intéressants.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>